Le temple

Déclaration de Sa Sainteté le 17ème Karmapa Ogyen Trinley Dorjé à propos du décès de Kunzig Shamar Rinpoche, Mipham Chokyi Lodro.

Jusqu’à la dixième incarnation, les omniscients Shamarpas ont été des grands maîtres respectés de tous au Tibet, et particulièrement au sein la lignée Karma Kamtsang. À cette époque, le Sharmapaétait perçu comme le Victorieux Seigneur de la Danse, la force de la lignée, la personnification de la sagesse, de la compassion et de la puissance. À partir de 1792, et pour environ 170 années, il ne fut plus possible de reconnaître des Shamarpas. Toutefois, au regard de leur importance historique, ainsi que pour le bien de la doctrine du Bouddha et de tous les êtres, Sa Sainteté le 16° Gyalwang Karmapa, en accord avec Sa Sainteté le 14° Dalaï-lama, intronisa son neveu en tant que Shamarpa. Et l’ayant pris sous son aile, il lui accorda toute son attention, par son corps, sa parole et son esprit.

Mais, comme le dit l’adage : « on peut avoir la bonne fortune de posséder une vache, mais ne pas avoir celle d’en obtenir du lait. » De même, après le paranirvana du 16° Gyalwang Karmapa, en raison de manquements de certains de ses disciples à leurs serments initiatiques, un schisme important s’est produit dans la lignée. Il s’en est suivi une dissension sans précédent, inimaginable même dans un rêve. Les activités de Shamar Rinpoche ont pris également des formes diverses, favorables et défavorables, et comme dans les événements du passé, elles ont été semblables aux rides incessantes en surface de la mer. Je pense que ces circonstances malheureuses sont dues à notre incapacité à nous montrer conscients de l’omniprésence de notre lama racine, et à notre manque de discernement qui nous empêche d’être utiles à l’enseignement du Bouddha et à tous les êtres sensibles.

Depuis mon plus jeune âge, ma confiance et mon respect envers Rinpoché n’ont jamais failli.

J’ai ainsi été amené à le rencontrer à une occasion. J’espérais de la sorte que cela servirait à la doctrine du Bouddha en général et à la lignée en particulier. Mais j’avais aussi l’espoir de lui apporter mon aide dans ses activités. Pourtant mes aspirations n’ont pas été exaucées et son décès soudain est pour moi cause de grande tristesse.

Dès que j’ai appris cette incroyable nouvelle, j’ai demandé au monastère de Rumtek, le siège principal de notre lignée, et à tous les autres monastères, de faire des offrandes et d’accomplir, pendant 49 jours, des rituels aussi vastes que possible.Rinpoche s’est retiré de cette époque de dégénérescence et de conflits afin de demeurer pour un temps dans l’immensité de la paix.

Puisse la prochaine incarnation de Shamar Rinpoché être semblable à celles de ses prédécesseurs et qu’ainsi le bonheur et l’harmonie s’établissent promptement dans la lignée, c’est mon aspiration et mon souhait le plus vif.

Karmapa Ogyen Trinley Dorjé

Le 12 juin 2014

Bodhicharya France
1 la Bouille 88490 Lusse, France
Tél. (+33) 3 29 51 21 93