Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Les champs de la Bouille
Les Paturages
Le bassin
Le centre vu du jardin japonais
Vue panoramique du centre sur l'ouest
Le temple
Le jardin japonais sous la neige
Crépuscule
Les paturages
Le Stoupa

20170129 102112

Lama Tsultrim enseigne ce week-end les particularités propres à la voie tantrique, notamment l'offrande de Torma qui symbolise pour le pratiquant toutes les tendances et attitudes négatives auxquelles il est prêt à renoncer pour réaliser l'Éveil.

15781235 10154012572491333 5747139258044553787 n

 

BONNE ANNÉE 2017

tout en faisant des circumanbulations autour du stoupa fraichement rénové, j'ai observé des milliers de gens venant des 4 coins du monde qui tournaient autour paisiblement avec leurs prières dans le coeur. Ce lieu de pèlerinage, héritage de notre monde, n'a pas été construit par un roi puissant, un bienfaiteur fortuné ou un enseignant ayant beaucoup de disciples. il a été construit par une pauvre femme ordinaire du village, qui travaillait au poulailler du roi, uniquement avec sa résolution, ses ressources et son endurance.

J'ai envie de partager avec vous la paix et la tranquilité de ce stoupa et je vous souhaite de faire face à 2017 avec résolution, ressource et endurance.

Je vous souhaite une excellente nouvelle année!

RINGOU TULKOU

30.12.2016
Kathmandou

 

 

HAPPY NEW YEAR 2017

Circumbulating the freshly renovated Boudha stupa I observed thousands of people from all over the world walking around it peacefully with their prayers in heart. This world heritage pilgrimage place was not built by a powerful king, a wealthy sponsor or a teacher with many followers. It was built by a poor and ordinary village woman who worked at the kings chicken farm solely with her resolution, resourcefulness and resilience.
I would like to share with you the peace and tranquility of this stupa and wish that you will face the 2017 with resolution, resourcefulness and resilience.
Wish you a Very Happy New Year.

RINGU TULKU
30.12.2016
Kathmandu

Final1

XVIIe Karmapa, Orgyèn Trinlé Dorjé

 

Les catastrophes naturelles, la guerre, les bouleversements politiques et la crise environnementale qui empire ont fait de 2016 une année difficile et qui a perturbé beaucoup de gens. En ce début de nouvelle année 2017, il me semble important de nous rappeler une fois encore que nous vivons dans un monde interconnecté ; c’est affaire de bon sens. Si nous posons un regard attentif sur notre propre vie, nous remarquons bien vite que notre existence dépend de la bonté des autres et de leur dur travail, et ceci même avant notre naissance. Si nous l’oublions, nous risquons de commettre de graves erreurs et de causer de nombreux problèmes, ce qui entraîne davantage de souffrance pour nous-même et pour les autres.

 

De même, nous ne devons pas rechercher le bonheur seulement pour nous-même. Le moi qui ne souhaite que son propre bonheur est dans l’erreur. D’un point de vue bouddhiste, ce moi n’existe d’ailleurs pas de la façon dont nous croyons qu’il existe. Quand nous nous voyons comme le centre de l’univers, c’est comme si nous étions enfermé dans une prison que nous avons nous-même construite ; ceci a un effet négatif et déformant sur toutes nos relations. Mais si nous réfléchissons à la façon dont les choses existent, alors nous comprenons qu’en essence il n’y a pas de différence entre nous et les autres. Ils sont une partie de nous-même et nous sommes une partie d’eux.

 

Le Bouddha a enseigné qu’ultimement, le seul vrai bonheur durable en ce monde vient quand on déplace notre attention de nous-même vers les autres. Quand nous souhaitons sincèrement le bonheur et le bien des autres et travaillons en ce sens, nous créons notre propre bonheur et donnons véritablement un sens à notre vie.

Shantidéva a très bien exprimé ceci dans le Chemin du Boddhisattva :

« Que je sois à tout moment, maintenant et toujours, un protecteur pour ceux qui sont sans protection, un guide pour ceux qui se sont égarés, un navire pour ceux qui ont un océan à traverser, un sanctuaire pour ceux qui sont en danger, une lampe pour ceux qui sont sans lumière, un lieu de refuge pour ceux qui n’ont pas d’abri, et un serviteur pour ceux qui sont dans le besoin. »

 

Je prie qu’au cours de l’année qui vient, nous trouvions le courage d’affronter tous les défis qui se présenteront, et que nos efforts permettent de voir le bonheur, la paix et le bien-être s’accroître partout dans le monde.

La retraite fermée s'est déroulée dans des conditions excellentes. Nous en dédions les bienfaits à la libération de tous les êtres.

retraite fermée dec

bonjour,

Lors d'un voyage en Thaïlande, j'ai pu découvrir le monastère de la forêt fondé par Ajhan Chah. Désirant partager cette rencontre, j'ai réalisé un court montage. Plusieurs membres de la Sangha désirant le visionner, je l'ai mis en ligne sous le lien ci-dessous. N'hésitez pas à partager si vous le jugez utile.

Chaleureusement dans le Dharma.
Francis

 

Nous vous invitons à découvrir notre réalisation de 13 min sous ce lien

https://www.dropbox.com/s/bt0lq9tww8h7m3p/moines%20de%20la%20foret%20h264%20%20new%20text.mp4?dl=0

www.dropbox.com
Shared with Dropbox

Francis Bourguer Lusse
francis.bourguer@hotmail.fr